Equipe de France : Kylian Mbappé au cœur des débats

Alors que ses prestations sont moins saignantes, l'attaquant de l'équipe de France Kylian Mbappé se retrouve au cœur 

Noticia mbappe

Kylian donne toujours le maximum. Il n’a que 19 ans. C’est déjà très fort ce qu’il fait pour son jeune âge. Il faut qu’on le protège par rapport à ça. Kylian, ce qu’il fait, je suis admiratif, peu de joueurs ont fait ça à son âge. Il faut être un peu souple. C’est le plus haut niveau, parfois, il peut être un petit peu moins bien, c’est normal. Nous, on est là pour être derrière lui, parfois, ça marche, parfois, ça ne marche pas. Kylian sait qu’il doit encore progresser même s’il a déjà fait beaucoup de choses ». Présent lundi en conférence de presse à Istra, Blaise Matuidi 

Seulement, la presse française n’a semble-t-il pas reçu le message. Ce mardi, L’Équipe et Le Parisien consacrent des papiers au comportement et au jeu du jeune international tricolore. « Mbappé, bleu encore pâle », titre ainsi le quotidien sportif, tandis que la publication généraliste y va de son « Mbappé, comme un rappel à la simplicité ». Preuve que l’attaquant du Paris SG peu en évidence lors du match contre l'Australieest au cœur des débats. Statistiques à l’appui, les performances du jeune homme sont passées au crible et les observateurs y voient un cas d’école

Mandanda tape du poing sur la table

« L’équipe de France, ça demande des épaules super solides car tu représentes le pays. Le petit, ce qu’il fait, c’est déjà beau. Après, forcément, entre ses prestations en club et celles en sélection, les interrogations sont normales. C’est un super joueur, qui a beaucoup travaillé et je suis sûr qu’il va monter crescendo, mais il mesure l’ampleur de l’équipe nationale. Du coup, peut-être qu’il surjoue un peu », juge quant à lui Djibril Cissé, qui a lui aussi connu les joies de la sélection tricolore très jeune, dans L’Équipe. Un avis partagé par Alain Roche ou Robert Pires, anciens Bleus également interrogés par le média sportif.

En interne aussi, son traitement pose question. Ainsi, Le Parisien révèle que Steve Mandanda avait tapé du poing sur la table après la sortie du jeune homme, taclé par adil rami a l'entraînement

« Arrêtez tout, Kylian n’est pas le centre du monde », avait martelé le Marseillais aux joueurs et au staff. Conscient du talent de son n° 10, Didier Deschamps l’a aligné d’entrée lors des 8 derniers matches des Bleus. Une confiance presque aveugle qui, elle aussi, risque de poser questions si les résultats se font attendre. Les débats au sujet de Kylian Mbappé sont loin d’être terminés...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.