la Russie s’offre un nouveau festival face à l’Egypte !

Après avoir étrillé l'Arabie Saoudite 5-0 en ouverture du tournoi, la Russie a largement battu l'Egypte, sur le score de 3-1 à Saint-Pétersbourg.

Russie

Confirmer et se rapprocher de la qualification pour la Russie, gagner pour se maintenir en vie dans ce groupe A pour l’Égypte, tel était l’enjeu de ce premier match de la deuxième journée de la phase de poules, à Saint-Pétersbourg. Après avoir étrillé l’Arabie Saoudite 5 à 0, la Sbornaya s’avançait avec une confiance retrouvée, et quelques changements nés du scénario de la première rencontre, comme la présence dès le coup d’envoi de Cheryshev. Elle entamait donc le match tambour battant, avec un gros pressing sur les Égyptiens, et une première frappe de Golovin dès la 6e minute.

Mais les Égyptiens, revigorés par la présence de Mohamed Salah dans le onze de départ, se réveillaient, sous l’impulsion notamment de Trezeguet et l’attaquant Mohsen, qui se montrait menaçant de la tête sur corner. Trezeguet, lui, enroulait une première frappe du droit à côté (16e). Ce à quoi répliquait Cheryshev d’une lourde frappe, au-dessus. Personne ne trouvait le cadre des deux côtés, malgré les efforts significatifs des Russes, et notamment de Dzyuba, pour apporter le danger. Et Salah là-dedans ? Pas grand-chose à signaler en première période, à l’exception d’un bel enchaînement à la 42e minute conclu par une frappe… non cadrée. De plus en plus brouillons au fil des minutes, les deux équipes rentraient aux vestiaires sur le score de 0-0.

Dzyuba récompensé

Le cadre, il allait être trouvé par un Égyptien dès la 47e minute. Malheureusement, c’était le sien. Fathy, en voulant passer devant Dzyuba pour dégager une frappe de Zobnin qui arrivait dans la surface a malencontreusement détourné du genou le cuir dans ses propres filets. Coup dur pour l’Egype, qui se retrouvait dos au mur. Salah gâchait une balle d’égalisation à la 56e minute, et c’était déjà la fin pour les Pharaons. Car la Russie accélérait à nouveau. Parfaitement servi dans la surface, le latéral droit, Mario Fernandes livrait un centre en retrait idéal pour la reprise instantée de Cheryshev (2-0, 58e). Le troisième but déjà pour le joueur de Villarreal dans la compétition.

Puis c’est Dzyuba qui entrait en scène, avec un enchaînement sublime : amorti poitrine, élimination du défenseur et frappe au ras du poteau (3-0, 61e) ! Un superbe numéro qui récompensait l’abattage de ce solide attaquant, surtout réputé pour son jeu de tête mais habile de ses pieds. L’Égypte accusait le coup et les Russes pouvaient tranquillement se replier. Trop peut-être, puisque sur un une-deux assez anodin, Salah s’écroulait dans la surface, accroché par Zobnin. Après intervention de la vidéo, l’arbitre désignait le point de penalty. Penalty que transformait Salah sans trembler (3-1, 73e). Suffisant pour relancer le suspens ? Pas vraiment puisque la défense russe gérait tranquillement les timides offensives adverses. Et c’étaient même les hôtes qui se montraient le plus dangereux en contre. Score final 3-1 et une qualification quasiment acquise pour la Sbornaya, en attendant la rencontre entre l’Uruguay et l’Arabie Saoudite, qui a donc inscrit 8 buts en 2 rencontres. A l’inverse, c’est très mal embarqué pour l’Egypte de Mohamed Salah...

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 21/06/2018