Les Bleus «prêts» à combattre «l'extrême motivation» du Pérou

Les Bleus se doutent que le match face au Pérou, jeudi (17h00), sera encore plus dur que celui face à l'Australie (2-1), pour leur entrée dans le Mondial. Ils s'attendent à affronter un adversaire qui aura «la rage de vaincre».

L equipe de france avec ses jeunes dont ousmane dembele presnel kimpembe et kylian mbappe lors d un entrainement a clairefontaine le 21 mars 2017 5849255

Après avoir souffert pour , contre l'Australie 36e nation au classement Fifa, samedi dernier pour son entrée dans la Coupe du monde, l'équipe de France peut légitimement s'attendre à être à nouveau mise en difficulté face au Pérou, jeudi (17h00). Interrogés toute la semaine et encore ce mercredi, les Bleus n'ont eu que des commentaires positifs à l'égard de leur futur adversaire. Ils s'en méfient 

Deschamps: il faudra faire mieux

 

«C'est une équipe qui possède de bons joueurs, de percussion, qui vont vite vers l'avant. Elle procède en attaques rapides», analysait il y a quelques jours Nabil Fekir après avoir étudié les Péruviens en séance vidéo. Ce «match à enjeu qu'ils joueront à fond», selon N'Golo Kanté, sera d'une importance cruciale pour les Péruviens, battus en ouverture par le Danemark (0-1) et menacés d'élimination en cas de défaite. Les joueurs de Didier Deschamps le savent et se sont préparés en circonstance.

«Une équipe moins regroupée, avec plus d'agressivité»

Benjamin Pavard et les Bleus se sentent «prêts»«Ils vont avoir la rage de vaincre pour essayer de se qualifier. Mais il y a une différence entre l'Australie et le Pérou, a expliqué le jeune défenseur de Stuttgart. Ce sera une équipe moins regroupée. Ils vont mettre plus d'agressivité. Il faudra faire un gros match pour remporter les trois points.»

 

Les Bleus auront aussi besoin d'un petit coup de pouce car le Pérou sera soutenu par une horde de supporters, à Iekaterinbourg. Des fans unis, à l'image de leur sélection. «On sait que ce sont des joueurs dévoués pour leur équipe, leur pays, on ressent cette extrême motivation,a expliqué Hugo Lloris, ce mercredi. Ils sont prêts à se dépasser tous ensemble, ce qui rend la tâche difficile pour ses adversaires.»

 

Un portrait valable pour toutes les équipes sud-américaines. «On l'a vu face à la Colombie en mars (2-3), il va y avoir beaucoup d'intensité. C'est leur dernière chance, ils vont tout donner. On ne saura qu'après si c'était une équipe plus difficile à jouer (que l'Australie).»

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 21/06/2018