Fair play financier Aucune sanction pour Paris !

Après presque un an d'enquête, le Fair-play financier a rendu son verdict . Le club français pourrait participer a la Ligue des Champions, ce qui était la grande peur du club de la capitale. Encore Mieux, il n'écope d'aucune sanction.

Gettyimages 826341038

Le PSG a vu les choses en très grand l’été dernier. Après avoir perdu le championnat en finissant 2éme dérrière Monaco en 2017, le club de la capitale a décidé d'investir beaucoup d'argent. Il y a d’abord eu le recrutement de Neymar du Barça contre 222 M€, un transfert record dans l’histoire du football. A peine 1 mois après, c’est Kylian Mbappé qui arrivait dans le club de la capitale, contre un prêt avec obligation d’achat de 180 M€ en provenance de Monaco. Après toutes ces dépenses, le PSG était prévenu, le fair-play financier allait scruter à la loupe l’ensemble de ses comptes.

Pendant presque un an, le gendarme financier de l’UEFA a étudié le dossier parisien dans tous les angles, les moindres contrats publicitaires, la conformité des accords avec ses sponsors, notamment qataries soupçonnés d’être surévalués par les experts de l’UEFA. La réponse du FPF était très attendue car elle conditionnait la suite du mercato du PSG, avec la venue annoncée de Gigi Buffon ; la présence ou non du club en Ligue des Champions, une limitation de joueurs inscrits dans cette compétition, l’encadrement de sa masse salariale et/ou d’achat de joueurs. Le PSG pouvait aussi risquer une simple amende.

Aucune sanction

Le verdict est tombé aujourd’hui. Et le Paris saint germain s’en sort très bien, puisqu’il n’écope d’aucune sanction. « La chambre de contrôle financier des clubs a décidé de clore l’enquête sur le Paris SG. Cette décision fait suite à une étude détaillée des transferts et des contrats et des comptes qui ont confirmé que le club était dans les clous du fair-play financier de l’UEFA », peut-on lire surle site de l'instance européenne,Le club reste toutefois sous la vigilance de l’autorité de contrôle.

Malgré la dévaluation de leurs différents contrats de sponsoring, les Rouge-et-Bleu n’ont pas franchi la barre des 30 M€ de déficit sur les trois dernières années, comme l’exigent les règles du fair-play financier. Le PSG devra toutefois vendre des joueurs d’ici le 30 juin (pour 60 M€ d’après L’Équipe) s’il ne veut pas être en difficulté pour ses comptes de la saison prochaine. Son exercice comptable actuel, où figurent les dépenses liées aux transferts de Neymar et Kylian Mbappé, n’a en effet pas été pris en compte par l’UEFA et sa chambre de contrôle financier des clubs.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.